Graffiti Sainté

Focus #1 : La scène graffiti à Saint-Etienne 1 commentaire


Graffitirama vous emmène à Saint Etienne… Vous n’y trouverez pas la mer, pas d’attractions touristiques connues mondialement mais vous y trouverez tellement plus que ça !
Le passé ouvrier et minier de Saint Etienne, la dimension à « taille humaine » de la ville, la fierté et la solidarité des stéphanois font de Sainté une ville hors du commun.

Non Saint-Etienne n’est pas une ville toute grise, le renouveau de la ville y est pour beaucoup mais les bombes de peinture également.
Effectivement, le graff est omniprésent dans cette ville pourtant pas si grande que ça mais on peut clairement dire que la ville est retournée par les différents artistes et crews qui ont marqué la scène graff locale au fil des générations.

Des anciennes générations aux nouvelles, des HPC, ANC, DMK,KMF, ISF aux RT, 3B et TFS, de Pitr, Drop, Lakro à JDI et Flow, en passant par les piliers KST, DSL, CFK, I2 ou encore Opife, Kouz, Benock et tellement d’autres, cela laisse peu de place pour les graffeurs qui n’ont pas la chance de venir de Saint-Etienne.

Comme disait Louis XIV à l’époque, le seul problème quand tu viens de Saint-Etienne c’est que tu peux pas regarder le paysage dans le train tellement que les vitres sont recouvertes par les graffs (Si, si, on vous jure ! )

Dedicace à tous ceux qui ont œuvré pour faire de la scène ligerienne ce qu’elle est !

RIP -2n+2h !

Merci à Graffiti Sainté pour la contribution !