Le Sanatorium du Grau-du-Roi est en danger


Créé en mai 1933, sur le bord de la méditerrané, le sanatorium du Grau-du-Roi a connu de nombreuses vies jusqu’à son abandon dans les années 90. Depuis l’immense bâtiment sert de terrain de jeux aux graffeurs, urbexeurs, photographes ou air softeurs ce qui en fait un haut lieu de la culture urbaine.

Conçu par l’architecte Henri Floutier le sanatorium du Grau-du-Roi accueillait à l’origine les tuberculeux de toute la France. Puis il est réquisitionné par l’armée allemande en 1942 pour contrôler la côte méditerranéenne. Le lieu reprend du service peu après la libération avant d’être abandonné dans les années 90. Ceci pour laisser place à un hôpital plus moderne un peu plus loin.

 

 

Il ne faut pas longtemps pour que le sanatorium du Grau-du-Roi soit investit par les graffeurs, urbexeurs et photographes d’Occitanie et d’au delà. En 20 ans de nombreux graffeurs sont venus apposer leur signature sur les murs du bâtiment. Il est venu autant de photographes pour les immortaliser. Ce lieu hors du commun porte sur ses murs colorés une bonne partie de la mémoire de la scène graffiti locale et régionale.

 

 

Malheureusement son histoire mouvementée risque bien de se terminer. En effet la municipalité souhaite détruire les bâtiments encore debout. Cela ne fait pas le bonheur de tout ceux qui fréquentent ce sanatorium au jour le jour. C’est pourquoi, pour tenter de préserver ce terrain de jeux, une pétition a été lancée. Plus nous serons nombreux à la signer et plus il sera possible de faire changer les choses !